Ce domaine de 12 hectares composé principalement de vieilles vignes, sis à Latour de France, voit naître son premier millésime.
Tout est mis en oeuvre, à la vigne comme à la cave, pour respecter l'identité des terroirs composées de schistes et de gneiss.
Le travail du sol a ici remplacé les herbicides, et les seuls produits de traitement tolérés sont le soufre et le cuivre.
Les vendanges sont réalisées à la main : triés au cep par les vendangeurs, les raisins sont ensuite logés en caisses ajourées de 15 kg.

Les raisins sont encuvés par gravité, la vinification est réalisée en cuves béton de 15 à 30 hl. L'acidification et la chaptalisation sont proscrites.

Les soutirages et autres opérations réalisées sur les vins se font par gravité, afin de respecter au mieux ces derniers.
Ces méthodes de travail reflètent chez Frédéric Rivaton un souci permanent de recherche de qualité et la volonté farouche d'expérimenter au mieux le potentiel de ses vignes.